Avenir des élèves en classe 10

article-2013-03_P2180068Avenir des élèves qui actuellement sont en classe 10 (fin du cycle d’études générales)
Ils sont 8 : un garçon et 7 filles, déjà mariées ou en passe de l’être. Une réunion avec les parents de ces élèves a eu lieu, seuls les pères sont venus; tous ont répondu que le fait que leur fille aille jusqu’à la fin de la classe 10 est pour eux une chance inespérée, et que la décision quant à la poursuite de leurs études n’appartiendra plus à leur père mais à leur mari. Continuer les études coûte très très cher, c’est donc très difficile d’envisager de plus longues études pour les élèves. Cette année, un seul élève souhaite continuer, le garçon; la situation financière de son père s’est nettement améliorée (la famille vit dans une maison en briques, grâce à la dot reçue lors du mariage du frère aîné!) et le père accepte de payer des études longues à son enfant, la priorité de la famille étant de donner un maximum d’éducation à leurs enfants.

Le dispensaire médical Tara Medical Center

article-2013-03_DSCN0601En moyenne, chaque jour, 30 à 40 patients, adultes, enfants et bébés, fréquentent le dispensaire.
Celui-ci est ouvert de 8h à 16h non stop. Deux assistants médicaux, Mr. Pintu Kumar et Mme Kiran Devi y travaillent 6 jours sur 7. Beaucoup de ces personnes nous ont exprimé leur gratitude qu’un tel dispensaire existe près de chez elles.
Environ deux fois par mois, Mme Kiran Devi se rend dans les villages pour faire de l’information auprès des femmes notamment. L’accent est mis sur l’importance de l’hygiène (laver la vaisselle avec de l’eau claire et non pas dans une flaque d’eau, hygiène des bébés et des enfants, importance de l’utilisation d’un filtre pour l’eau potable, hygiène de la femme au moment des règles car beaucoup d’infections ont lieu à ce moment). Mme Kiran Devi pense que son rôle de formatrice est très important en plus de sa présence au dispensaire.

Réunion avec les professeurs

article-2013-03_P2230104Durant la réunion avec les professeurs, ceux ci ont été remerciés pour leur investissement et leur dévouement. Il a été évoqué l’importance de la propreté des enfants (quand certaines petites filles sont vraiment trop sales, les profs demandent à une plus grande de les doucher le samedi matin pendant le cours de yoga), ainsi que le comportement entre garçons et filles ados pendant la récré (drague, échange de lettres), qui peut poser en Inde de gros problèmes avec les parents : un cas de lettre échangée a eu lieu pendant notre séjour et à 2 reprises, le père de la fille est venu demander des explications à Rajesh.

Trop d’élèves viennent irrégulièrement malgré plusieurs rappels faits aux parents : l’enfant travaille de temps en temps à la boutique ou aide aux champs, etc… Une réunion avec leurs parents a rassemblé 22 personnes sur 30 invitées. Rajesh a insisté sur le contrat passé entre les parrains et les parents, il souhaite que l’obligation à l’assiduité aux cours soit une exigence plus forte, car de nombreux enfants attendent d’être parrainés. Les personnes présentes ont semblé le comprendre.

La santé des enfants

article-2013-03_P2230092Il n’y a pas de problèmes particuliers de santé chez les enfants, sauf pour Puja qui a une pathologie congénitale cardiaque ; le Dr Verma pense qu’il faut démarrer la demande d’opération pour plusieurs raisons :

  • Elle va se marier sans doute l’an prochain. Or, si les parents cachent son problème de santé, quand elle aura une difficulté cardiaque, ce problème congénital ayant été caché, Puja sera répudiée par son mari et sa belle famille. Donc situation catastrophique pour elle et pour la famille qui devra rembourser la dote.
  • L’âge adulte venant, son état de santé va se détériorer, elle ne pourra pas vivre normalement et une grossesse pourrait mettre sa vie en danger.

Le Dr Verma nous précise qu’un très bon hôpital d’état spécialisé dans les problèmes cardiaques se trouve à Delhi. Il propose que des examens soient envisagés, pour cela Rajesh et un parent de Puja devront l’accompagner à Delhi.
Le 10 mars, le Dr Verma aura une réunion avec les anciens élèves qui vivent dans les environs ainsi que les parents pour leur redire l’importance des études et l’importance que les mariages se fassent à un âge plus avancé.

L’entretien de l’école

article-2013-03_DSCN0612Ce qui frappe en arrivant à l’école, c’est la propreté des bâtiments, des murs extérieurs, des salles de classe, de la cour de jeux, de l’ensemble des locaux (sanitaires, bureaux, cuisine, dining-hall). Rajesh a une grande exigence de qualité sur le personnel, et veille assidûment à l’entretien des bâtiments et du matériel : chaque samedi, une vérification est faite concernant les uniformes, le matériel, les bâtiments, les jeux, la voiture.
Les enseignants ont demandé à ce qu’un groupe électrogène soit acheté, car il fait sombre en fin des cours l’hiver, et l’été, les ventilateurs ne fonctionnent pas; ils ont également demandé l’achat de 3 ou 4 ordinateurs en plus, les 4 ordinateurs fournis par le député se révélant très insuffisants.
Les cuisiniers ont demandé l’achat d’une armoire en métal car les souris entrent et grignotent…

Lettre d’information N°21

Lettre d’information UEABG N° 21 (mars 2013)

Comme chaque année le trésorier et une marraine se sont rendus à Bodh Gaya pour effectuer le délicat travail de contrôle de la bonne marche de l’école, ils sont rentrés satisfaits et ravis de leur visite.
De nombreuses réunions avec les différents acteurs de l’école ont eu lieu, avec les enseignants, le personnel de service, le médecin, les 2 assistants médicaux, la professeur de couture, le comptable, les parents (2 réunions).
Et à l’occasion de cette visite le directeur Rajesh a organisé un pique-nique au bord de la rivière. LettreInfo-21-image07

Continuer la lecture de Lettre d’information N°21