Lettre d’information N°31

Lettre d’information de mars 2018 (N° 31)

Actuellement, 314 enfants fréquentent l’école, dont 161 filles; le dernier arrivant a le numéro 473. Le financement est assuré par 268 parrains et une dizaine de donateurs.
21 enfants dont nous avons les photos, et 6 enfants de la classe 2 à la classe 7, dont les parrains sont défaillants, sont en attente de parrainages.
8 étudiants en classe 9 ou 10, en fin d’études, dont les parrains sont défaillants, ne sont pas proposés au parrainage, comme il a été décidé en Assemblée Générale.
La subvention promise par l’état du Bihar pour les fournitures scolaires n’est pas encore arrivée.
Le gouvernement a ordonné en septembre 2017 l’installation de toute urgence de caméras de surveillance à l’intérieur de toutes les écoles, sous la menace de fermeture de celles-ci ! Les caméras sont posées (1800€ à la charge de UEABG !) et fonctionnent; il y en a dans chaque couloir ainsi qu’à l’extérieur en plusieurs endroits stratégiques; il n’y en a pas dans les classes !

Vie de l’école et améliorations
Sur 10 ordinateurs, achetés d’occasion il y a quelques années, 5 ne fonctionnent plus, ils ont été remplacés.

Une salle du nouveau bâtiment a été équipée (armoires, tables, chaises, éclairage) pour servir de bibliothèque. Le jour de son inauguration les professeurs et élèves l’ont trouvée très utile, et très heureux, remerciaient pour les améliorations constantes que UEABG leur apportait.

Voyage annuel du trésorier à Bodh Gaya
En janvier 2018 à la réunion de l’ensemble du personnel et du comptable, les professeurs ont exprimé leur motivation et leur joie de participer à l’école ainsi que leur gratitude pour le « French Committee », les parrains et les donateurs.
A nombre d’élèves à peu près constant, l’augmentation de la dotation mensuelle pour le fonctionnement est vitale pour la pérennité de l’école (à cause de l’augmentation du coût de la vie en Inde). A ce sujet nous demandons, à ceux qui le peuvent, d’augmenter leur cotisation.

Maintenance
Il était nécessaire d’équiper la cuisine de plus grandes casseroles, ainsi que de refaire le sol.
Pour séparer les WC garçons de ceux des filles, il faudrait en construire 5 autres (à la place de la piscine), Mr Umesh a fait faire des devis.
La voiture a été réparée et la réparation est garantie 5 ans. Il faut refaire le garage pour la voiture car l’actuel est en bambou et est quasiment détruit.

Rajesh
Il avait prévu d’emmener sa famille en France cet été, à ses propres frais, mais il a dû annuler. En effet, le consulat de France exige pour accorder un visa que les Indiens aient sur leur compte bancaire l’équivalent de 130 euros par personne et par jour de séjour en France…

L’association
Il a fait très froid cet hiver et l’état a ordonné la fermeture des écoles pour 2 semaines, ce qui a fait que les cartes de vœux ont été envoyées très tard. Postées fin janvier, nous les avons reçues fin février, avec une photo et un dessin.
Chaque année, Rajesh est obligé de rester à la poste pour contrôler que les timbres soient bien tamponnés. Sinon les préposés à la poste les récupèrent ce qui leur fait un complément de salaire non négligeable !
Nous apprenons que plusieurs parrains n’ont pas reçu la carte de vœux du Nouvel An ces dernières années. Ce n’est pas normal : Rajesh et le trésorier, qui va à Bodh Gaya à cette époque, préparent les lettres pour tous les parrains. La poste indienne les aurait-elle égarées ?
Si vous n’avez pas reçu ces cartes de vœux chaque année, ayez la gentillesse de nous en informer.
De même Rajesh nous informe toujours des départs des enfants, et nous vous les retransmettons :
si vous n’avez pas cette information, votre protégé est toujours à l’école…

N’oubliez pas que deux groupes régionaux ont été créés, Alsace, et Lorraine : les parrains qui le désirent peuvent échanger à l’aide d’une adresse email dédiée : parrainsueabg@yahoo.com
Merci à Marilyn et Maximilien Sellier qui gèrent la page UEABG sur facebook.

Page facebook : https://www.facebook.com/unecoleabodhgaya/