Skip to content
Une école à Bodh Gaya

« Une école à Bodh Gaya » est une petite association basée sur le parrainage qui permet à des enfants très défavorisés du nord-est de l’Inde d’avoir accès à l’éducation, à un repas par jour et à un suivi médical. En outre, elle offre des soins gratuits à la population misérable des villages environnants, et propose une formation à la couture très demandée par les femmes des villages voisins. De nombreuses ONG proposent via le parrainage de venir en aide à des enfants misérables partout dans le monde. Alors qu’est qui distingue particulièrement cette association, qu’est-ce qui la rend si attachante et si originale ?

amitié

L'association est née d'une rencontre et son moteur est l'amitié

« Une école à Bodh Gaya » est un projet né en 2002. Un jeune Indien, Rajesh Verma, alors âgé de 23 ans, travaillant dans un hôtel à Bodh Gaya dans l’état du Bihar, souhaitait ardemment créer une école où l’enseignement serait dispensé gratuitement aux enfants pauvres de cette région. C'est alors qu'il se lie d'amitié avec un français de passage, et que son projet se concrétise.

motivation

Rajesh, un directeur indien doté d'une personnalité exceptionnelle

Le directeur de l'école, Rajesh, a démontré depuis le début une motivation profonde, une grande détermination et une grande qualité de cœur alliée à une grande rigueur; il est ancré dans la culture locale, il connaît les coutumes, les usages, et les rouages de l'administration indienne ; ses qualités sont pour beaucoup dans la réussite de l'école et la motivation de son personnel.

confiance

La confiance des parents est notre plus belle récompense

Au départ, les parents des enfants scolarisés se sont montrés réservés (voire un peu méfiants) à l’égard de cette école tombée du ciel, et peu enclins à favoriser l'éducation au détriment du petit revenu fourni par le travail des enfants aux champs. Mais peu à peu la confiance a grandi, les parents se sont montré de plus en plus reconnaissant envers l'école et ses « sponsors ».

éthique

L'école est une école indienne, basée sur une éthique

Tout le personnel est indien, tous les investissements et approvisionnements sont réalisés sur place et profitent à l'économie locale; l'enseignement est basé sur le programme indien, et toute sa place est laissée à la culture indienne. Les professeurs lisent à haute voix et signent un serment les engageant notamment à respecter les enfants et ne pas suivre le système des castes.

fonctionnement

Le fonctionnement de l'association est remarquable

L'école prend en charge globalement l'enfant et son environnement familial : éducation, nourriture, habillement, hygiène et santé, assistance à la famille et aux pauvres du village. Elle est non confessionnelle et accepte les enfants pauvres sans distinction. 98% des fonds collectés (parrainages, dons) sont employés directement en Inde. L'équipe en France est entièrement bénévole.

taille

Une association à taille humaine, transparente et accessible

Une des caractéristique de « Une école à Bodh Gaya » est sa dimension familiale. L'association gère une école, avec le soutien de 300 parrains et marraines environ. C'est une association de petite taille. Il est facile d'entrer en contact avec les bénévoles qui l'animent – au moins une fois par an lors de l'assemblée générale – voire de s'engager dans l'association au-delà du simple parrainage.

excellence

L'école obtient de meilleurs résultats que les écoles locales

Les résultats de l'examen gouvernemental de la classe terminale sont excellents avec de nombreuses mentions. Alors que leurs parents sont quasiment tous ouvriers agricoles ou manœuvres, à la sortie de l'école les enfants deviennent vendeurs, conducteur d'engins, travailleurs dans le bâtiment, instituteurs, et même médecin; ils peuvent aider leurs familles et améliorer leurs conditions de vie de façon spectaculaire.

Bodh Gaya

Dans l'état le plus pauvre de l'Inde, un lieu particulier

Dans le Bihar, l'état le plus pauvre de l'Inde, Bodh Gaya est une ville de pèlerinage pour les bouddhistes qui viennent vénérer le lieu où le Bouddha a connu l'Illumination. Ce lieu attire des pratiquants du monde entier et reçoit régulièrement la visite de grands dignitaires bouddhistes, comme le Dalaï-lama. Mais dès que l'on sort de la ville, on découvre des villages aux maisons de terre, entourés de rizières, peuplés d'intouchables.

L’école de 2015 à aujourd’hui

2015 Évolution de l’association En mars nous venons de scolariser le 400e enfant depuis l’ouverture de l’école en 2004. En cette fin d’année scolaire 2015 ils sont 311 enfants à être répartis en 14 classes et 12 niveaux, soutenus par 288 parrains et marraines. En octobre 2015 le nombre d’enfants

L’école de 2011 à 2014

2011 janvier 2011 : 253 enfants sont parrainés, répartis dans 10 classes, les plus âgés sont en classe VIII, et désireux de poursuivre jusqu’à la classe X (c’est-à-dire la classe du baccalauréat). L’agrandissement du préau est entrepris. février 2011 : dédoublement de la classe I, embauche d’un instituteur, d’une seconde

L’école de 2007 à 2010

2007 février 2007 : Les examens de fin d’année se sont bien passés, et le changement de classe s’est normalement effectué en janvier. Rajesh a fait imprimer des bulletins scolaires au nom de l’école. Rajesh et le comptable vont à Delhi pour obtenir le droit de transférer des fonds de

L’école de 2003 à 2006

2003 mars 2003 : Rajesh cherche un terrain près de Pathra. Il le choisit hors des villages, au milieu des champs, proche de 4 villages desquels les enfants pourront venir à pied. Le premier travail de Rajesh est de chercher des enfants désireux d’aller à l’école et de les photographier.

Parrainez un enfant !