Archives par mot-clé : Association Enfants d’Ailleurs

Lettre d’information N°9

LETTRE D’INFORMATION N°9

Compte rendu de l’Assemblée Générale de UEABG

du 16 juin 2007

L’assemblée générale de l’association s’est tenue le 16 juin 2007 à Meudon la Forêt, 46 allée du Mail, à 14h30, sous la présidence de Patrick Brion.

Nbre de parrains et donateurs convoqués : 173

Nbre de présents ou représentés : 91

Rapport moral de Patrick Brion :

Le 6 mai 2003 l’association « Une école à Bodh-Gaya » était officiellement créée.

En mai 2004 l’ouverture de l’école était effective, accueillant environ une cinquantaine d’enfants.

A ce jour 173 enfants sont parrainés, donc scolarisés, nourris, habillés, et bénéficient d’une surveillance médicale, et pour certains d’un apprentissage en couture, et ceci à la très grande satisfaction des parents.

Continuer la lecture de Lettre d’information N°9

L’école de 2003 à 2006

2003

historic-2003_file00021mars 2003 : Rajesh cherche un terrain près de Pathra. Il le choisit hors des villages, au milieu des champs, proche de 4 villages desquels les enfants pourront venir à pied.
Le premier travail de Rajesh est de chercher des enfants désireux d’aller à l’école et de les photographier.

avril 2003 : 23, puis 48 personnes acceptent de donner 20 € par mois, et reçoivent la photo de l’enfant qu’ils vont parrainer. Une association loi 1901 est créée, nommée « Une Ecole à Bodh Gaya ».

juillet 2003 : Rajesh effectue un stage de formation à Pondichéry, dans l’état du Tamil Nadu dans le sud est de l’Inde auprès de l’association humanitaire « Volontariat« .

septembre 2003 : L’argent récolté permet de commencer la construction de l’école en Inde. Rajesh Verma quitte son emploi à l’hôtel, il prend la charge de directeur de l’école et assure le suivi des travaux.

historic-2003_file00030
L’école en construction

Les briques ont été offertes par l’oncle de Rajesh, un prêt est contracté pour terminer les bâtiments (fin du remboursement : février 2005). Un comptable professionnel vérifie régulièrement les factures et les comptes.

historic-2003_vue_generale0
Le bâtiment terminé

décembre 2003 : Les bâtiments de l’école sont presque terminés. L’école comprend alors un bâtiment de plain-pied comportant 4 classes, une cuisine, un bureau, des sanitaires et un mur d’enceinte.

historic-2003_ECOLE_GOOGLE_20030


2004

historic-2004_file00090      historic-2004_file00050

février 2004 : Les travaux de finition (Peinture, étanchéité) sont effectués, et l’équipement de la cuisine est installé. Le recrutement des instituteurs (2 hommes et 2 femmes), du cuisinier et d’un gardien est entrepris, ainsi que l’achat du mobilier, des livres de classes, la fabrication des uniformes etc…

historic-2004_file00031mai 2004 : L’école est inaugurée le 2 mai 2004,en présence de quelques parrains.
Les discours de Rajesh, du trésorier de l’association française et du médecin ont précédé la prise de serment des instituteurs,  conçue par Ananda Lakshmi, une femme indienne rencontrée à Pondichéry en 2003, par lequel ils s’engagent à respecter une éthique, et en particulier de ne pas suivre le système des castes. Une distribution de friandises et de nourriture a été faite aux enfants et leurs parents.
juillet 2004 : L’école fonctionne avec 74 enfants et 4 instituteurs. La cuisine permet de servir un repas par jour aux enfants (qui parfois est le seul repas de la journée). Un médecin vient examiner une demi journée par semaine les enfants. Les plus grands sont en classe III (en Inde les classes vont de I à X)
octobre 2004 : Les deux institutrices embauchées au début marquant une différence envers les enfants, à cause de leur caste, étaient en désaccord avec l’esprit de l’école, nous avons donc été amenés à nous en séparer. Rajesh a trouvé deux remplaçantes.
Le cuisinier est vraiment très attentionné à la fraîcheur des aliments. Les repas sont équilibrés, changent chaque jour en suivant un menu hebdomadaire, et abondants, les enfants peuvent se resservir à volonté. Les grands aident les petits.
Le coiffeur est venu à l’école et 25 enfants qui en avaient besoin sont passés par ses ciseaux.
Le médecin explique que les enfants n’ont que des problèmes mineurs de peau, des infections diverses dues au manque total d’hygiène dans les familles, une immunité faible mais rien d’autre de sérieux. Au bout de quelques mois il trouve que l’immunité des enfants est déjà meilleure. Il ne viendra désormais à l’école qu’une fois par mois, mais tous les 2 jours son assistant continuera de venir pour un suivi des traitements.
Une voiture est achetée grâce à un don de l’association « Enfants d’ailleurs », pour  l’approvisionnement en nourriture et le transport des institutrices.
décembre 2004 : Chacun des parrains reçoit une carte de vœux, écrite par l’instituteur, avec un dessin de l’enfant.
La cour a été pavée pour éviter la boue des jours de pluie. Les dons reçus nous ont permis d’acheter des vêtements chauds d’hiver, complétant l’uniforme des enfants.

2005

historic-2005_p10103001mars 2005 : les enfants sont passés dans la classe supérieure, et à cette occasion ils ont reçu de nouveaux livres et de nouveaux cahiers.
avril 2005 : Le mari d’une des 2 instits nouvellement embauchées a été tué, elles ont quitté l’école; Rajesh embauche des hommes. Soutien du maire du village voisin.

mai 2005 : Au bout d’un an 108 enfants sont parrainés, viennent régulièrement à l’école, apprennent à lire et à écrire, mais aussi à se laver les mains et les dents.
septembre 2005 : Grande réunion avec les parents d’élèves où Rajesh leur explique qu’il laisser à leurs enfants du temps à la maison pour lire et écrire.
Un atelier de couture est mis en place pour les 20 élèves les plus âgés, deux fois par semaine après la classe.
Des vitres sont ajoutées aux fenêtres.

historic-2005_file00022octobre 2005 : Un terrain attenant à l’école a été acheté grâce en partie à un don de l’association « L’Espoir » de Gauchy.
Les comptes et les factures ont été minutieusement vérifiés par un organisme d’état, ils sont bien tenus et l’association ne fait pas de bénéfices : elle est donc exemptée de taxes sur le revenu et a obtenu un certificat très important valant reconnaissance officielle du gouvernement. Ce contrôle doit être renouvelé tous les ans.

décembre 2005 : Rajesh a organisé le 27 décembre une sortie scolaire en autocar, ainsi que la visite du musée de Bodh Gaya. Les enfants étaient ravis.


2006
historic-2006_p10404010janvier 2006 : Un aide cuisinier supplémentaire est nécessaire. Achat de 2 grands containers étanches dans la cuisine pour le riz et le « dal ».

février 2006 : Un député est venu à l’école, a été très intéressé, et va faire faire une route goudronnée derrière l’école. Le terrain nouvellement acheté a été clôturé, un étage est en cours de construction.

mai 2006 : 155 enfants sont actuellement parrainés. Les 30 enfants les plus âgés sont inscrits en vue de passer l’examen fédéral de la 5e classe début 2007.
Une jeune fille est gravement brûlée aux cuisses par la chute d’une lampe… (elle est jugée bouche inutile par sa famille…)

historic-2006_3bis0juin 2006 : 2 jeunes quittent l’école pour travailler.
L’étage est achevé et permettra de dédoubler les classes surchargées des petits.

septembre 2006 : Deux classes nouvelles sont ouvertes. Le directeur a eu l’idée d’équiper la cour de jeux (toboggan, balançoires) après avoir visité des écoles du voisinage.

novembre 2006 : Rajesh établit une étude d’une heure et demi chaque soir, pour que les enfants puissent faire leurs devoirs, avec l’aide d’un instituteur habitant dans le village.

décembre 2006 : Le père d’une élève est tué au cours d’un cambriolage de sa maison. Il fait 4-5°C : L’argent donné par les parrains à l’occasion de leur voyage a été utilisé pour l’achat de couvertures.

 

 

Lettre d’information N° 4

LETTRE D’INFORMATION N° 4

Jouy en Josas, le 5 janvier 2005

Pour répondre à la question de certains parrains, L’école n’a pas été touchée par la terrible catastrophe du raz de marée, car elle est située très au nord dans les terres.

Notre association n’a pas les moyens d’apporter une aide ponctuelle, notre action s’inscrivant plus dans la durée et a pour but de sortir les enfants de Bodh Gaya du dénuement et de la misère.

(CROIX ROUGE, SECOURS POPULAIRE, UNICEF etc) sont habilitées à lever des fonds pour cette opération

Toutefois si le directeur nous sollicitait pour cette cause nous ne manquerions pas de vous en informer afin d’étudier ensemble ce que nous pouvons faire.

Voici les nouvelles de l’école :

Continuer la lecture de Lettre d’information N° 4

Lettre d’information N° 3

LETTRE D’INFORMATION N° 3

Jouy en Josas, le 17 octobre 2004

L’école est ouverte depuis cinq mois maintenant. Lama Tsultrim revient d’un voyage en Inde, il est resté 8 jours à BodhGaya. Voici ses impressions :

« En 3 mois, il y a un grand changement, les enfants sont disciplinés, polis et joyeux. Nous avons eu une réunion avec les instituteurs et j’ai rappelé l’esprit que nous souhaitons, en accord avec Anandalakshmi (Association Volontariat), l’apprentissage par le jeu, l’exigence n’excluant pas la gentillesse…, les enfants doivent être heureux d’aller à l’école. »

Les deux institutrices embauchées au début marquant une différence envers les enfants, à cause de leur caste, étaient en désaccord avec cet esprit de l’école, nous avons donc été amenés à nous en séparer. Rajesh a trouvé deux remplaçantes.

La vie à l’école :

Continuer la lecture de Lettre d’information N° 3